Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
- -

Chris Art Création
des jouets en bois

- -
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Robert Laliberté est un photographe québécois 


Robert Laliberté connu pour ses nus masculins, est un photographe québécois, vit à Montréal, fait des photographies d’un érotisme stylisé et évocateur pour les gais et les lesbiennes, et les vieillards, hommes et femmes aux crépuscule de la vie.


1 - Voir



Originaire de Québec, il vit et travaille à Montréal depuis 1975. S’il est surtout connu, par les gais et les lesbiennes, comme le principal photographe québécois à avoir saisi la beauté et la jeunesse de plusieurs centaines d’hommes, par des photographies d’un érotisme stylisé et évocateur, il a également orienté sa caméra, à plusieurs reprises, en direction de vieillards, hommes et femmes, rendus au crépuscule de la vie1.
C’est au cours d’un long séjour de trois ans en Floride et en Californie, au début des années 70, que Robert Laliberté développe un intérêt pour la photographie, intérêt qui se transforme rapidement en passion lorsqu’il découvre le travail de la photographe américaine Diane Arbus, dont les photos de marginaux ont inspiré et inspirent encore de nombreux artistes. ??De retour au Québec, Laliberté s’inscrit dans une école de photographie, convaincu que cet art de la lumière deviendra sa forme d’expression. À l’obtention de son diplôme, en 1977, il amorce une carrière comme photographe, tout en travaillant comme serveur. Ces premières années seront pour lui l’occasion d’expérimenter plusieurs voies esthétiques, dont des scènes croquées sur le vif dans la rue, qu’il se plaît à appeler ses «prises de rues». ??

Nus masculins
Il met, à partir de juin 1987, son talent au service du magazine Fugues, pour lequel il signe plus de 125 couvertures. En parallèle, son travail apparaît également dans d'autres publications (RG, Zip, Sortie, Mandate, etc.) et Laliberté installe ses œuvres, une douzaine de fois, sur les murs de différents centres d'exposition, de Montréal et d’ailleurs1.
Ses photos de nus masculins, qui évoquent les œuvres de Herb Ritts et Robert Mapplethorpe, l'ont fait connaître au Canada et à l'étranger. Il est considéré comme le «photographe-phare» de la communauté gaie de Montréal et un important acteur de l'émergence d'une culture gaie montréalaise2. Il fut le photographe attitré des couvertures du magazine Fugues pendant douze ans (1984-1996)3.

Technique et émotion
La précision technique lui importe moins que l'esthétisme et l'émotion que l'on peut retrouver dans l'image réalisée. «Je ne suis pas devenu un maniaque de la technique, dit-il. Elle n’est qu’un moyen qui me permet de créer. C’est loin d’être une fin en soi. Pour moi, c’est l’émotion qui prime. Le plus important, c’est la prise des photos, puis le travail en chambre noire. Une fois la photo encadrée et accrochée au mur, elle ne m’appartient plus. Généralement, à cette étape, je pense au projet suivant.»1
Le photographe est venu au numérique dans les années 2000 et s’est rapidement aperçu qu’il y avait beaucoup moins de contraintes qu’il ne le pensait. «Je n’aurais pas pu aller aussi loin avec la photographie traditionnelle, comme la superposition ou le fondu des formes; je pense que la technologie m’a séduit beaucoup plus que je ne le pensais.»4

Autres thèmes
Robert Laliberté a également travaillé comme photographe de plateau dans le milieu théâtral québécois et exploré d'autres thèmes, comme les scènes de rue ou les portraits de vieillards5.

Expositions et prix
Laliberté a présenté son travail dans le cadre de plus de 20 expositions, ainsi que dans plusieurs publications canadiennes et étrangères. Il a reçu le prix Arc-en-ciel pour la culture en 2002. La même année, l'Écomusée du fier monde de Montréal lui a consacré une exposition rétrospective de sa carrière6.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Chris Art, création
artisanale
de jouets en bois


-




-

Page précédente


Les partenaires : Chris Art, création et fabrication de jouets en bois - Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -