Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Homer Sykes est un photographe britannique 


Né à la fin des années 1940, pendant une dizaine d’années ce photographe immortalise la période de mutation économique et de crise, on y découvre le quotidien des britanniques à travers des images de mineurs, d’ouvriers et de démunis.


1 - Voir



Moins connu en France que Martin Parr, le photographe indépendant, né à la fin des années 1940, a travaillé pour les magazines Time ou The Observer en couvrant des conflits en Irlande du Nord et au Proche-Orient. C’est en 1977 qu’il publie ses premiers clichés consacrés au folklore de son pays avec l’ouvrage Once a Year - Some Traditional British Customs, un livre répertoriant les fêtes et cérémonies anglaises.
L'œuvre du photojournaliste Homer Sykes est méconnue en France. Pourtant elle offre l'une des peintures les plus révélatrices du mode de vie de la société anglaise des années 70 et 80. Influencé par le travail de Cartier-Bresson ou de Friedlander, le photographe, né en 1949, a d'abord couvert les conflits du Proche-Orient ou de l'Irlande du Nord pour les grands magazines de son pays, de Time à The Observer. Mais vite, il décide de se consacrer à ses compatriotes, à leur folklore, à leurs costumes, à leurs fêtes.
Homer Sykes est un anglais d'origine canadienne. En 1968, il étudie la photographie au London College of Printing et s'intéresse aux travaux de Cartier Bresson et de Friedlander. Au début des années 1970, il devient photojournaliste pour The Observer, The Telegraph ou Newsweek Magazine. Il couvre les conflits du Proche Orient ou de l'Irlande du Nord. Mais il préfère revenir à la vie quotidienne de son pays pour en saisir les mutations, les difficultés économiques, les folies de la jeunesse mais aussi les coutumes et les fêtes folkloriques.
Dès les années 1970, Homer Sykes se passionne pour les coutumes traditionnelles du Royaume-Uni. Un travail qu'il conduit pendant plusieurs années, à tel point qu'en 1977, il publie un livre ("Once a year-Some traditional, British Customs") dans lequel il répertorie les fêtes populaires. J'observe une petite photo montrant un homme assis, un peu ivre, costumé et coiffé d'une couronne...? Une fois encore, il y a énormément d'humanité et d'outrance dans cette photo. So british...

Homer Warwick Sykes (né en 1949) est un photographe britannique d' origine canadienne dont la carrière a inclus des projets personnels et la photographie de paysage .
Le père de Sykes, Homer Warwick Sykes, était un Canadien-né américain d'origine anglaise qui a travaillé pour la China Aviation National Corporation à Shanghai ; sa mère, Helen Grimmitt, est né au Canada et a grandi à Hong Kong . Le couple a été marié en Août 1947, mais en Juin 1948, à un stade précoce de la grossesse de sa femme, Homer a été tué dans un accident à Lunghua aérodrome. Helen retourna dans sa maison de famille à Vancouver , et le fils est né trois semaines plus tard. [1]
Quand la mère du garçon se remarie en 1954, la famille a déménagé en Angleterre. [2] Il était un passionné de photographie comme un adolescent, avec une chambre noire à la fois à la maison et à l' école d'embarquement. En 1968 , il a commencé un cours de trois ans au London College of Printing (LCP), [2] , tout en partageant une maison en bois de St John . [3] Dans les vacances d'été au cours de sa première année, il est allé à New York, et a été impressionné par le travail des photographes actuels - Cartier-Bresson , Davidson , Friedlander , Frank , Uzzle et Winogrand - qu'il a vu au Musée d'Art moderne . [2]
Tout en se demandant au sujet d' un nouveau projet photographique, Sykes serendipitously est venu à travers une histoire sur les Britannia Coconut Dancers dans un numéro du magazine En Grande - Bretagne. [2] Cela l'a amené à la recherche d' autres festivals locaux en Grande - Bretagne dans les archives de la Sharp House Cecil . [ 4] la photographie Sykes 'de ces festivals a été inspiré par celui de Benjamin Pierre , mais il les a approchés avec une sensibilité moderne et un appareil photo petit format, "[essayant] d'inclure les participants involontaires et de documenter le drame qui se déroule dans un urbain contemporain environnement ». [5] les résultats ont été présentés dans des expositions, où ils ont été félicités par Colin MacInnes , [6] et aussi dans le livre une fois une année. Certains douanes britanniques traditionnels dans ce livre (publié par Gordon Fraser , uniforme avec Patrick Ward Rêves d 'You Were Here), Sykes présente une ou plusieurs photos de et un texte explicatif détaillé pour chacun des 81 douanes - par exemple trois photographies (pp 105-108) de la vente aux enchères annuelle sur le premier lundi suivant St - Pierre. jour (29 Juin) au Grapes Inn des faucheuses et les droits de pâturage à Yarnton Meadow (ou Yarnton Ouest Mead), Yarnton ( Oxfordshire ) une fois par année a été décrit comme «un magnifiquement photographié, tendre et le document souvent humoristique";. [ 7] et, 32 ans après sa publication, comme restant «[p] robably la meilleure étude du folklore anglais et rituel». [8] Annie-Laure Wanaverbecq de Maison de la photographie Robert Doisneau écrit que «Observer ses compatriotes avec humour et curiosité, sur plusieurs années [Sykes] produit une archive visuelle fabuleuse d'une nation en crise et en proie au doute ". [9]
Sykes a continué à photographier le glam rock , le punk , new wave et d' autres scènes de la musique / de mode de la Grande - Bretagne. [10]



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-
Page précédente



Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -