Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
----------
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - -

- - -

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Auguste Hippolyte Collard était un photographe français 


Augustin Hippolyte Collard, dit Auguste, né en 1812 et mort à Saint-Mandé en 1893, est un photographe français de l'École nationale des ponts et chaussées, connu pour ses photos documentant la construction des ouvrages d'art du Second Empire.


1 - Voir



Période poitevine
Collard s'installe à Poitiers en 1838 et y exerce une carrière de doreur et encadreur. Il expose avec succès et participe activement à la vie artistique locale. Militant politique de gauche, il fait partie du Club populaire républicain, et se présente aux élections législatives au printemps 1848. À la fin de l'année 1847, il s'intéresse à la photographie au daguerréotype et réalise des portraits de ses amis politiques, dont celui de Denis Dussoubs, et de sa famille. Il propose ensuite des portraits dans son atelier situé rue des Trois-Piliers. Son engagement politique est à l'origine de son arrestation à la chute de la République. Menacé de déportation, il est gracié par l'empereur le 5 janvier 1853. Il quitte alors Poitiers pour Paris.

Départ et installation à Paris
Il s'installe à Paris et crée en 1855 « L'atelier central de photographie ». A la fin de la décennie 1850, il s’oriente vers la photographie industrielle par le biais de commandes des Ministères du Commerce, de l'Agriculture et surtout des Travaux publics en documentant la construction des ouvrages d'art, sujet dont il se fera une spécialité. En 1857, il réalise plusieurs clichés en séquence relatant la démolition et la reconstruction du pont Saint-Michel à Paris. Cet album est le premier dans toute une série consacré aux ponts de Paris (ponts Louis-Philippe et Saint-Louis (1860-62), pont de Bercy (1863-64), pont-viaduc au Point-du-Jour (1863-65)...).
Avec Édouard Baldus, il photographie les progrès du chemin de fer en France. Dans ses publicités, Collard met en avant son titre de « photographe des Ponts et Chaussées ».
Dans ses clichés de ponts et de viaducs, Collard met en exergue les lignes de force des poutres et des tabliers métalliques, jouant de la perspective ou créant des effets dynamiques. Certains de ses compositions semblent annoncer les angles et points de vue de la photographie d'avant-garde des années 1920, et les photographes tels que Germaine Krull ou Alexandre Rodtchenko. En cela, il est proche de photographes tels que Durandelle & Delmaet.
En 1871, Collard réalise une série de photographies des barricades de la Commune, dans lesquelles apparait Napoléon Gaillard leur créateur. Ces images sont étonnantes dans le soin qu'elles donnent aux lignes et à la rigueur de la composition.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Page précédente



Les partenaires : Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -