En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château du Trioulou, à Le Trioulou dans le département du Cantal.




Début construction
XIV èm siècle
Commune
Le Trioulou

Plusieurs membres de la famille d'Escaffres ont été seigneur du Trioulou, ce serait un François d'Escaffres qui aurrait fait construire le château vers1504 -1508.

Dans les années 1750 la marquise Catherinne de Salvert de Montrognon propriétaire du château joua de toute son influence pour que la route Aurillac-Figeac passe par St Constant et le Trioulou au lieu de Maurs.

L'intendant d'Auvergne la traita de "femme de Paris la plus intriguante et la plus attachée à ses intêrets ", son projet échoua.

Il y avait 3 étangs au Trioulou, cela représentait un symbole du pouvoir seigneurial, les paysans les accusaient de provoquer des brouillards et de géner la maturation des grains.


Description

Le Trioulou, chef-lieu, à 5 kil. de Maurs, bâti sur un plateau qui domine les environs, il ne se compose que du château et de ses dépendances, de l'église et d'une maison.

Le beau château du Trioulou a été restauré depuis peu de temps dans le goût moderne, sa haute tour s'aperçoit de fort loin, il faut monter de tous les côtés pour y parvenir.

L'église, qui est sous l'invocation de saint Biaise et de sainte Marie, avait titre de prieuré, Pierre Vayssier fut prieur du Trioulou en 1256, Jean Lauzerat l'était en 1659, et François d'Escaffre en 1699, cette paroisse a été longtemps annexe de St-Constant.

En.1791, 200 personnes ouvrirent un étang, la gendarmerie en arréta 7 qui furent amenés à Aurillac devant le tribunal, leur mode de défense fût, être la par hasard, chercher un canard, avoir faim, en 1844 il y avait : 445 hbts , 23 fours, 4 moulins à farine, un moulin à huile, 6 juments, 2 anes, 18 boeufs, 35 vaches et 300 ovins.

On peut en déduire que l'élevage n'était pas l'activitè principale, les maigres ressources provenaient des châtaigniers, des céréales, de la vigne....

En 1866 arriva le chemin de fer, il permit un dévelopement économique mais surtout à beaucoup de jeunes de fuir la misère pour aller travailler ailleurs, tout le XX ième siécle l'exode rural se poursuivit, aujourd'hui nous sommes moins de cent habitants.

A la fin du XIX ième siècle Monseigneur Lacarrière évèque renommé acheta le château du Trioulou, cet évèque dont les prèches à Paris fûrent trés apréciées fut par la suite évèque de la Guadeloupe, il a fini ses jours au Trioulou.

Au XXI ème siecle c'est Camille Laurens ministre de la IV ième république qui hérita du château, son fils est resté maire du Trioulou pendant plus de 25 ans.


HIstoire

Guillaume Escaffre était seigneur du Trioulou en 1274, Jean Escaffre fut bailli des montagnes pour le roi en 1366, après lui, la seigneurie du Trioulou passa dans la maison de Canis jusqu'en 1406, époque où elle rentra dans celle d'Escaffre par le mariage de Bertrande de Canis, dame et héritière du Trioulou, avec Pi. Begon d'Escaffre.

Jean d'Escaffre fit, en 1414 son hommage pour le château du Trioulou à l'abbé Begon, du monastère de Figeac, François d'Escaffre reconnut, en 1506, certains fiefs à Jacques, baron de Castelnau, il habitait le fort et château du Trioulou, qui en 1484, était assez vaste pour renfermer d'autres habitations particulières, protégées par le fort contre toute invasion.

Jacques d'Escaffre, seigneur du Trioulou, acheta en 1540 la haute justice du Trioulou de Pierre de Clermont, baron de Castelnau et de St-Santin, pour 2,900 liv.

François Begon et Gabriel d'Escaffre servaient avec distinction dans les armées françaises au XVI° siècle, Gabriel fit son hommage au roi en 1609, les d'Escaffre ont contracté tour à tour des alliances avec les Roquemaurel, les Montarnal, les d'Acier de Cardailhac, les Gausserand, les Clermont de Castelnau, les Nadailhac, les Cat-de-Rastignac, les Boutaric.

N. Jacques d'Escaffre, seigneur du Trioulou, avait épousé Marguerite de Boutaric, sœur de Guillaume de Boutaric, conseiller au parlement de Toulouse, il fit ses preuves de noblesse en 1666, la terre du Trioulou fut vendue par décret sur son fils Guillaume, et adjugée, en 1709, pour la somme de 21,500 liv. à Louis de La Roque de Senezergues, l a famille d'Escaffre existe encore.

Jeanne de Raynal, veuve de Louis de Senezergues, revendit la terre du Trioulou, en 1720, à Joseph-Louis dé Méallet, seigneur de Vitrac, dont la fille unique épousa, en 1738, N. Guillaume de Salvert-Montrognon, seigneur de la Rodde, de Marse, etc., lieutenant-général des armées du roi, et lui porta la terre du Trioulou, Catherine de Salvert, fille et héritière de ce dernier, s'unit en 1756 à N. de Châteauvert, marquis d'Ussel, qui devint ainsi seigneur du Trioulou, après sa mort, elle épousa en 1775 N. Jean Joussinaud, comte de Tourdennet, colonel de cavalerie et chevalier de St-Louis.

Le Trioulou a été l'objet de ventes successives, par suite desquelles il est devenu la propriété de la famille Garnier, d'Aurillac, le château consiste en quatre tours rondes, dont une très-élevée, et en outre divers bâtiments, il a été réparé et rendu très-habitable, on voit aux environs un étang poissonneux.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -