En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Mothe
- De la Pierre
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Laborie
- De Lalaubie
- De Lamartinie
- De Lescure
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Mazerolles
- De Messilhac
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montsalvy
- De Murat
- De Naucase
- De Palmont
- De Parlant
- De Pesteils
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Sourniac
- De Trancis
- De Val
- De Valens
- De Varillettes
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Ternes
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château du Couffour, à Chaudes-Aigues dans le département du Cantal.




Période ou style
Médiéval
Type
Château fort
Début construction
XII èm siècle
Fin construction
XVI èm siècle
Destination initiale
Habitat seigneurial
Propriétaire actuel
Commune de Chaudes-Aigues
Protection
Inscrit MH en 1969
Commune
Chaudes-Aigues

Château maintenu à travers les siècles et habité par la même famille depuis son origine, situé sur les hauteurs de Chaudes-Aigues dans le Cantal.

La première construction importante est un bâtiment du XIVème siècle flanqué sur sa façade de sept tours coiffées de toitures coniques, en contrebas, un corps de ferme complète l'ensemble.

Le donjon et le corps de logis servant de ferme que l'on peut voir aujourd'hui ne sont que les vestiges de l'importante forteresse que fût le château du Couffour au XIVème.

Inscription au titre des monuments historiques le 17 septembre 1969

Le château est depuis 2009 un hôtel-restaurant panoramique 2 étoiles au guide Michelin où l'on peut déguster la cuisine du Bocuse d'Or 2005, Serge Vieira.


Histoire

Attesté dès le XIIème siècle, la dénommée Blavia, descendante de Robert de Saint-Urcize, seigneur de Chaudes-Aigues, apporta sa terre de Couffour en dot à Falcon de Reveilhac, noble du Gévaudan qui fonda la seigneurie.

Géraud de Reveilhac, son fils ou petit-fils, était seigneur du Couffour en 1290, son fils Étienne adopta le surnom de Besse qui devint le patronyme de ses descendants.

En 1406, Antoine de Rochedragon, seigneur de Yolet, acheta Couffour à Jean Besse, Chatard de Rochedragon fut nommé gouverneur de Carlat par le duc Jean Ier de Berry, devenu vicomte de Carlat. Le château était une place forte pendant la guerre de Cent Ans.

Gabrielle de Pellamourgues apporta en dot le Couffour à Jean de Montvallat, pendant 25 ans, le château est le théâtre d'orgies sanglantes, dignes de la Tour de Nesle.

Au xviii e siècle, le château est vendu à un bourgeois de la commune.

La Révolution et le début du XIXème siècle correspondent à une période de déclin, pendant tout ce temps, mal entretenu, le château se dégrade.

Le château était une place forte pendant la guerre de Cent Ans, la première construction importante est un bâtiment du XIVème siècle, il subsiste une tour, un bâtiment en face, un muret et un portail formant une cour carrée.

Un corps de ferme un peu en contrebas complète l'ensemble, plusieurs pièces possèdent des peintures murales du XVIIème siècle, au motif de fleurs et de portraits féminins.

Montvallat, de forme quadrilatère, caractérisé par la structure de ses murs, gros blocs de granit et parement de lave de Volvic, un chemin de ronde à mâchicoulis établi au dessus des façades joint deux échauguettes couvertes en poivrière, le corps de logis principal, au sud, sert d'habitation et les autres parties d'exploitation rurale.

La tour fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques le 17 septembre 1969.


La tour du Couffour

La tour et les bâtiments voisins, vestiges de l'ancien château, rappellent le rôle important de cette place pendant la guerre de Cent ans, tour de plan circulaire à laquelle est accolée, à l'ouest, une tourelle également circulaire renfermant l'escalier à vis desservant les étages.

La salle du rez-de-chaussée, sensiblement carrée, est couverte d'une voûte d'arêtes, les salles supérieures présentent, à chacun des trois étages, une disposition à peu près semblable.

Des petites pièces circulaires communiquent avec chacune de ces salles, au premier étage, l'une d'elles conserve des restes de peintures où, sur fond de bouquets de feuillages et de fleurs, sont peints des portraits de femmes dans un médaillon et des paysages dans des cadres rectangulaires.

La salle du premier étage conserve une cheminée en bois peint du XVIIIème siècle.


Description

La première construction importante est un bâtiment du xiv e siècle flanqué sur sa façade de sept tours coiffées de toitures coniques, il en subsiste une tour, un bâtiment en face, un muret et un portail formant une cour carrée, un peu en contrebas, un corps de ferme complète l'ensemble.

La tour circulaire contient un escalier en spirale qui donne accès aux étages supérieurs, plusieurs pièces possèdent des peintures murales du xvii e siècle, aux motifs de fleurs et de portraits féminins.


Site Auvergne-Centre-France, Le château, Wikipedia, Château de Couffour.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -