En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château du Chassan, à Faverolles dans le département du Cantal.




Période ou style
Médiéval
Type
Château
Début construction
XIV èm siècle
Fin construction
XVIII èm siècle
Destination initiale
Habitat seigneurial
Propriétaire actuel
Famille Bosquillon de Jenlis et Fontant
Protection
Inscrit MH en 1992
Commune
Faverolles

Château édifié de 1773 à 1784 à l'emplacement d'une demeure féodale dont il subsiste quelques vestiges, le château se compose d'un corps de logis de maître précédé d'une cour d'honneur autour de laquelle s'ordonnent les dépendances, écuries, granges et communs.

La façade arrière donne sur les parterres d'un jardin à la française, le rez-de-chaussée est surmonté d'un étage et de combles éclairés, a l'extérieur, l'architecte Bellenaud a conjugué un style néo-classique, la grande arcade, porteuse du palier du 1er étage, dessine un cintre surbaissé dont la clef porte la date 1784 de la fin des travaux, a l'intérieur dans la cage d'escalier, dallage, menuiseries et enduits n'ont jamais été transformés ou restaurés.

Les pièces du rez-de-chaussée forment un circuit en enfilade autour de la cage d'escalier, l'antichambre est une pièce à lambris d'appuis surmontés de tapisseries de Felletin, la salle à manger est entièrement lambrissée et comprend une cheminée en bois à manteau en arbalète.

Ce château est un des rares exemples d'architecture classique du Cantal dans lequel le mobilier et les décors n'ont jamais été modifiés, depuis le XIVème siècle, la famille de Ponsonailles de Grisols et sa descendance vivent sur le domaine du Chassant, au XVIIIème siècle, Jean-François de Ponsonailles démolît le château féodal de Faverolles pour édifier la demeure que l'on peut admirer aujourd'hui, d'une simplicité classique, celle-ci séduit par son caractère authentiquement familial.

Dix-sept générations s'y sont succédées, maintenant une tradition qui anime encore la demeure, tandis que les salons élégamment meublés; tapisseries, portraits, souvenirs de famille, témoignent d'un style de vie ancien.


Constructions

La famille de Ponsonnailles de Grisols est propriétaire du château médiéval appelé château de Faverolles situé dans le village, à la même époque existait là où est le château actuel "le petit château du Chassan" composé de l'aile actuelle sud et d'une grosse tour.

Au xviii e siècle, Jean Francois de Ponsonnailles de Grisols dont l'épouse était Gabrielle Falcon de Longevialle fit démolir le vieux château médiéval et transporter pierres et meubles pour construire l'actuel château.

Le château du Chassan comporte un corps central à cinq travées avec deux ailes de communs en équerre formant une cour d'honneur, et un jardin à la française.

Eléments protégés : le château, y compris murs de clôture, portail d'entrée, cour d'honneur, grands parterres à la française avec leur bassin et leurs terrasses, verger et potager avec sa fontaine, ailes des communs et le château avec les pièces suivantes et leur décor, grand vestibule d'entrée, escalier avec sa rampe en bois, au rez-de-chaussée, antichambre aux verdures, grand salon aux tapisseries, chambre verte, chambre jaune, salle à manger et au 1er étage, chambres Louis XVI grise, inscription par arrêté du 21 août 1992.


Histoire

Les archives du Chassan remontent à 1335.

Dans les années 1320 il appartient à la famille de Ponsonnailles, qui le gardera sans interruption jusqu'en 1844.

Le bâtiment actuel a remplacé la forteresse médiévale en 1750, cette année là, Jean François de Ponsonnailles la fait démolir pour ce faire élever une demeure plus confortable dans l'esprit de l'époque.

Inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.


Histoire de la famille Ponsonnailles de Grisols

- Guyot Ponsonnailles, seigneur de Grizols et du Chassan, terres situées à Faverolles, épouse le 20 janvier 1594 Charlotte d'Apchier, fille de Jacques, seigneur de Billières et de Jeanne d'Amblard, ils ont pour fils Mathieu de Ponsonnailles, seigneur de Grisolles et de Faverolles, chevau-léger dans la compagnie de Villeneuve.

- Raymond-Joseph de Ponsonnailles de Grisols, fils du Mathieu, précité et de Françoise de Chambreuil, épouse le 24 février 1677 Françoise de Montvallat, fille de Charles de Montvallat, seigneur de Tournoël et de Gabrielle d'Apchon.

- Antoine de Ponsonnailles épouse Hélène Bérauld de Chabriac, dont il a deux fils qui meurent jeunes, il fait la guerre d'indépendance d'Amérique, émigre, devient le premier conseiller général du canton de Ruynes sous le règne de Louis XVIII.

Le dernier de la lignée, Hyppolite de Ponsonnailles de Grisols, à son décès en 1843, lègua le Château du Chassan à son jeune cousin Alfred Triniac âgé de 16 ans ainsi qu'à sa cousine Philomène Loussert fille d'Alexis, alors âgée de 6 ans par testament olographe du 25 mars 1843 espérant qu'il soit fait un mariage entre eux.

- Alfred Triniac était le fils d'Etienne (1798-1864) et de Victoire Loussert du Groles (1800-1883), fille de Marie-Anne Bérauld de Charbiac, Alfred Triniac ne se remaria pas avec sa cousine mais racheta la part de celle-ci lors d'une mise aux enchères.


Histoire de la famille Triniac

La Famille Triniac possède le chateau du Chassan depuis quatre générations.


Histoire de la famille Bosquillon de Jenlis

Suzanne Triniac, héritière du Chassan, a épousé le général Gonzague Bosquillon de Jenlis, d'une famille originaire de Montdidier, leur fille, Laure Bosquillon de Jenlis, et son époux Louis-François Fontant, président de la chambre d'Agriculture du Cantal, habitent le château.


Site officiel du château wikipedia, Bienvenue au Château, Wikipedia, Château du Chassan.


 












-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -