En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de la Cheyrelle, à Dienne dans le département du Cantal.




Début construction
XIX èm siècle
Fin construction
XX èm siècle
Destination initiale
Villégiature
Type
Manoir de montagne
Protection
Inscrit MH en 2006
Commune
Dienne

Le château de la Cheyrelle, situé à 1.100 m d’altitude, est un manoir de montagne construit au xixe siècle sur les bases d'une ancienne grange médiévale où l'activité agricole a perduré jusque dans les années 1990.

Le château de la Cheyrelle est une demeure bourgeoise du XIXème siècle, l’intérieur a été décoré et réaménagé par l’architecte belge Gustave Serrurier Bovy et par l’architecte parisien René Dulong entre 1903 et 1905.


Description

C’est au début du xxe siècle, entre 1903 et 1905 que le château acquiert sa forme définitive et sa singularité, avec les travaux de transformations qu’entreprend Pierre Felgères, son propriétaire, alors maire de Dienne et coulissier à Paris, celui-ci confie en effet l’agrandissement et le réaménagement complet de la propriété à son beau-frère, l’architecte parisien René Dulong, ainsi qu’à son associé Gustave Serrurier-Bovy, le célèbre architecte et décorateur liégeois, l’un des maîtres de l’art nouveau.

René Dulong et Gustave Serrurrier-Bovy mettront ainsi en application au Château de La Cheyrelle, avec une grande liberté, les principes avant-gardistes et visionnaires en faveur desquels ils militaient à l’époque et qui, pour partie, sont encore à la base de l’architecture contemporaine.

Cet ensemble exceptionnel, demeuré à ce jour pratiquement intact, est actuellement en cours de restauration.


Architecture

Il se compose d'un premier bâtiment, dit "Le château" construit de 1858 à 1868 par Auguste Felgères, maître des postes à Murat, dans le but de posséder un petit castel de campagne, un second bâtiment, accolé au château dit "la nouvelle maison", est construit en 1904.

Il comprend les communs, écurie, remise, sellerie, cuisine, cave, etc... et chambres de service, un pavillon de gardien est bâti en 1905, à l'entrée de la propriété, une maison de ferme complète l'ensemble, le parc mesure environ 1 hectare 700, planté de beaux sujets, de sa terrasse, on découvre une belle vue sur le village de Dienne, la Vallée de la Santoire et le plateau du Limon.


Histoire

L'ensemble bâti était initialement la propriété de la famille Felgères originaire de Chaudes-Aigues, de 1847 à 1989, l'activité agricole y a été maintenue durant le xxe siècle, Jacqueline Felgères-Trillat, fille de Pierre Felgères, a reçu le Prix du Mérite agricole en 1967 pour y avoir relancé l'élevage de la race Salers.

En 1940, son époux l'éminent physicien Jean-Jacques Trillat mandaté par le ministère de La Défense a participé à l'évacuation de l'eau lourde,deutérium, élément essentiel intervenant dans la fabrication de la bombe atomique et des éléments du radium du laboratoire de Joliot-Curie avec lequel il travaillait à cette époque, de la banque de France à Clermont jusqu'à la prison de Riom.

Suite aux décès de Jacqueline en 1986 et de son époux Jean-Jacques en 1987, les terres puis les meubles et enfin le château avec ses annexes et le parc sont vendus au fur et à mesure, la propriété a été rachetée, en 1990, par deux particuliers parisiens, qui ont fait procéder à l'inscription en 1994 puis au classement de l'ensemble ainsi que son décor intérieur en Mars 2006 comme Monument historique.

L'ensemble "présente du point de vue de l'histoire de l'art, un intérêt public en raison de l'importance exceptionnelle de cette œuvre singulière réalisée entre 1903 et 1905, unique exemple complet subsistant au monde des principes novateurs de Gustave Serrurier-Bovy".

L'activité agricole a définitivement cessé au début des années 1990, la grange subsistante a été abattue.

En 2014, le château est revendu une seconde fois, les travaux de restauration entrepris depuis l'automne 2017 ne permettent actuellement plus les visites.


Le château de la Cheyrelle a été construit en 1858 sur la commune de Dienne, dans le Cantal, à 33 km au nord-ouest de Saint-Flour.

A 1100 m d'altitude, le site était jusqu'alors occupé par une ancienne grange médiévale.

Dès le début du XXe siècle, des travaux d'agrandissement et de transformation sont initiés par son nouveau propriétaire, Pierre Felgères, maire de la localité et agent de change à Paris, les plans sont l'œuvre de l'architecte parisien René Dulong, beau-frère du propriétaire, et de son associé Gustave Serrurier-Bovy, architecte et décorateur belge réputé, considéré comme l'un des maîtres de l'art nouveau, particulièrement en charge de l'aménagement intérieur.

L'ensemble présente un aspect atypique, d'inspiration médiévale, avec un manoir, des communs et un pavillon de gardien, l'édifice et ses ornements intérieurs sont classés dans les années 1990.

Depuis le parc vaste de plus d'un hectare et demi, riche en essences variées, on bénéficie d'une vue remarquable sur le village, la vallée de la Santoire et les plateaux environnants.


Site wikipedia, Château de la Cheyrelle, autre lien, Bienvenue au Château de la Cheyrelle.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -