En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Thinières ou de Thynières, à Beaulieu dans le département du Cantal.




Construction
XII èm siècle
Commune
Beaulieu

Situé sur un promontoire rocheux, il ne reste plus que quelques vestiges de ce château datant de la fin du moyen Age.


Description

Cette ancienne forteresse, qui a gouverné toute une partie de la Haute Auvergne, a appartenu à Catherine de Médicis, fille de Madeleine De Latour d'Auvergne, l e dernier propriétaire, Dubois De St Etienne, en fit l’acquisition en 1777 et le conserva jusqu'à la Révolution.

Probablement occupé par les Anglais en 1373, il tombera en ruines à la fin du XVème siècle, pour accéder à ce site incontournable chargé d'histoire, vous devez emprunter un sentier qui vous proposera une fois sur place, un point de vue unique sur les deux bassins de la retenue du barrage de Bort.

Un sentier permet d’accéder aux ruines et de contempler un magnifique point de vue sur la Vallée de la Dordogne et le château de Val.


Histoire

Thinières, hameau, avec les ruines d'un château fort qui était le chef-lieu d'une ancienne baronnie, il ne reste plus aujourd'hui que des pans de murs et la moitié d'une tour carrée occupant la cime d'un mamelon peu élevé, si ce n'est du côté de la Dordogne, où il est coupé à pic et domine la rivière, on trouve, dans les souterrains du château, des brillants semblables à ceux dits cailloux du Rhin.

La baronnie de Thinières était tenue en fief par une famille du même nom et de la maison de La Tour-d'Auvergne, une partie de cette baronnie, qui se trouvait en Limousin, fut démembrée du corps principal sans doute vers le XIII° siècle, par le mariage de Delphine de La Tour avec le vicomte Eblc de Ventadour, elle portait aussi le nom de Thinières.

Le plus ancien seigneur de Thinières connu est Arbert de Thinières, qui vivait en 1166, son frère, aussi du nom d'Arbert, était prieur de Bort en 1167, Pierre de Thinières, en 1201 , fut seigneur de Val, près de La Nobre.

En 1262 la terre de Thinières appartenait a Robert, dauphin d'Auvergne, dans un partage fait en 1276 entre Bertrand de La Tour, chanoine de Clermont, et Bertrand, son neveu, l'oncle eut pour lui le fief et la baronnie de Thinières, avec le château et les dépendances, il fut convenu que N.-Pierre do Thinières lui ferait son hommage.

En 1280 Bertrand fit son testament et donna Thinières à son neveu, baron de la Tour, et à Delphine, vicomtesse de Ventadour, sa nièce , dont il vient d'être parlé.

En 1508 Arbert de Thinières, frère mineur, figura dans l'interrogatoire que subirent les Templiers à Clermont, où présidait Arbert, évêque de cette ville.

En 1309 Guillaume de Thinières, seigneur de Val, fit hommage à Bernard de La Tour, suivant le traité passé en 1303, sur l'arbitrage d'Ithier de Bréon, Sr de Mardogne, et qui portait que le château et forteresse de Val relevait de Bernard de La Tour et de Béatrix d'Oliergues, sa mère, dame de La Tour.

La baronnie de Thinières resta dans la famille de La Tour de puis le XIII° siècle jusqu'à la fin du XVI°, elle advint, par succession, au dauphin de France, Henri II, et Catherine de Médicis la vendit, en 1683, 3,000 écus à M. François de Chabannes, marquis de Curton.

Cette vente fut maintenue en 1669 par des commissaires nommés à cet effet, en 1779 M. le baron de St-Etienne acquit Thinières du marquis de Chabannes, suivant la tradition du pays, Marguerite de Valois aurait séjourné quelque temps à Thinières, mais il se pourrait que ce fut une autre reine de France, Catherine de Médicis.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -