En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Saint-Chamant, à Saint-Chamant dans le département du Cantal.




Période ou style
Médiéval, classique
Type
Château
Début construction
XIV èm siècle
Fin construction
-XIX èm siècle
Destination initiale
Habitat seigneurial
Propriétaire actuel
Famille Couderc de Saint-Chamant
Protection
Inscrit MH en 1988
Commune
Saint-Chamant

Le château est bâti sur un promontoire et domine une vaste zone de pâturages, dans un site remarquable dominant une vallée ouverte sur les Monts du Cantal, le château de Saint-Chamant comporte un donjon du XVe siècle, d'origine militaire, l'un des fiefs de Robert de Balsac, puissant seigneur féodal, également Chambellan du roi, Sénéchal d'Agenais et de Gascogne.

Au XVIIe siècle, la famille de Robert de Lignerac, futurs ducs de Caylus, construit un vaste corps de logis qui abrite une remarquable collection de tapisseries d'Aubusson.

Depuis 1783, la famille actuelle maintient cet ensemble bien vivant, outre les tapisseries d'Aubusson, on peut admirer une collection de tapisseries des Flandres du XVIIe siècle, un retable du XVIIe siècle, le grand escalier, les boiseries, etc...

Édifice classé au titre des monuments historiques le 21 mars 1988.


Architecture

La découverte du château de Saint-Chamant transporte le visiteur dans un voyage historique qui débute au XIVème siècle, un site préservé du temps par une famille, propriétaire depuis 1783 et dont chaque génération a œuvré pour maintenir une maison vivante plutôt qu'un musée.

Dans un site remarquable dominant la vallée ouverte sur les monts du Cantal, la partie la plus ancienne du château est un donjon du xive siècle, il y avait deux tours mais il ne reste que celle à trois pans, contenant l'escalier, de la tour ronde nord il ne reste que la base prise dans les soubassements du château.

Au xvii e siècle, les Lignerac, futurs ducs de Caylus, construisent un vaste corps de logis, ses pièces sont lambrissées et abrite une collection de tapisseries d'Aubusson, outre les Aubusson, on peut y admirer des Flandres du xvii e siècle, un retable du xvii e siècle dans la chapelle, le grand escalier, les boiseries, etc...

Le petit corps de logis a été construit vers 1820 avec réemploi des matériaux de la tour ronde, l'avant-corps date de 1905, les communs comportent une aile datée du xvii e siècle qui est comme le château lui-même inscrite monument historique.

Le château de Saint-Chamant est entouré d'un parc en terrasses.


Le parc

Créé sur les bases d’un jardin français, ce jardin suspendu, du XIX ème siècle, est de style mixte, deux belles allées de tilleuls, dont une bordée de charmilles et de buis taillés, encadre un boulingrin de pelouse.

Des rosiers tiges soulignes les parterres de pelouse le long des allées latérales, tout autour du château, des massifs colorés atténuent le caractère austère de la roche basaltique dont il est construit.

La terrasse domine largement la vallée, et le jeux des allées accompagne le regard jusqu’au fond de la vallée où se profilent les monts du Cantal.


Histoire du château

La Seigneurie de Saint-Chamant est mentionnée dès le XIII e siècle, les familles de Lagarde et de Prallat en sont tour à tour propriétaires.

La construction du donjon est due à Robert de Balsac qui achète le fief en 1473, sénéchal d’Agenais et de Gascogne, il participe à de nombreuses campagnes militaires, en France et en Italie pour les Rois Louis XI, Charles VIII et Louis XII.

Il fait édifier en 1484, à Saint-Chamant, un chapitre de six chanoines, qui subsistera jusqu’à la Révolution, à son décès en 1503, il s’y fera inhumer auprès de sa femme, dans la collégiale qu'il fît bâtir dès 1483.

En 1589, le château est cédé à la famille de Robert de Lignerac, ils font construire à la fin du XVII e siècle le grand corps de logis et l’aménage à la mode de l’époque.

Héritier du titre de Duc de Caylus, Achille-Joseph Robert de Lignerac mène grand train à Paris et Versailles, ses créanciers obtiennent la vente judiciaire du domaine et de la Seigneurie de Saint-Chamant.

Pierre Couderc, Secrétaire du Roi au Présidial d’Aurillac s’en porte acquéreur en 1783, ce sont ses descendants qui, depuis cette date, s’efforcent de maintenir la demeure et le domaine.


Histoire, famille de Saint-Chamant

Cette famille originaire du château de Saint-Chamant dans le Cantal a une branche qui s'est établie à Saint-Chamant, la maison de Saint-Chamans en Corrèze, unie à celle d'Escorailles, est à l'origine de la branche de Saint-Chamant du Cantal.


Histoire, famille de Balzac d'Entraygues

Robert de Balzac, sénéchal d'Agenais et de Gascogne en 1473, conseiller et chambellan du roi Louis XI puis de Charles VIII qui le nomme gouverneur de la citadelle de Pise, était fils de Jean de Balsac, seigneur d'Entraygues et d'Agnès de Chabannes, il reconstruit le château de Montal dans le Lot sur les communes de Saint-Jean-Lespinasse et de Saint-Céré.

En 1473, il acquiert les droits de haute, moyenne et basse justice de la seigneurie de Saint-Chamant, droits dont la famille de Lagarde, titulaire, s'était désaisie récemmement auprès d'habitants de Salers, après avoir reconstitué ce fief, en 1484, il fonde à Saint-Chamant, un chapitre de six chanoines, qu'il dote richement, ce chapitre subsistera jusqu'à la Révolution.

Il se marie en 1474 avec Antoinette de Castelnau-Bretenoux, dont il a eu huit enfants, c'est sans doute lui qui fait construire l'actuel donjon du château, il décède en 1503 et est inhumé dans l'église collégiale de Saint-Chamant qu'il avait fondée, aux côtés de son épouse, décédée en 1494, la plaque en bronze portant leur épitaphe et leurs armoiries se trouve à la mairie.

Le château reste à ses descendants jusqu'à sa vente en 1589, à la famille Robert de Lignerac.


Histoire, famille Robert de Lignerac

François Robert de Lignerac (1535-1613), capitaine de Carlat et des gardes des reines Isabeau d'Autriche et Margot de Valois qui lui reprochait un caractère avare et violent et se félicita de son décès, seigneur de Saint-Chamant, sans doute par son mariage en 1564 avec Françoise de Scorailles, qui descendait de Robert de Balzac, le château reste dans sa famille jusqu'à :

Achile Joseph Robert de Lignerac (1733-1783), duc de Caylus, qui mène grand train à Versailles et Paris, en 1777, ses créanciers font saisir ses biens et obtiennent la mise en vente judiciaire au Châtelet, à Paris et du château et de la terre de Saint-Chamant.

En 1783, les créanciers revendent Saint-Chamant à M. Pierre Couderc, conseiller du roi au présidial d'Aurillac.


Histoire, famille Couderc de Saint-Chamant

Pierre Couderc (vers 1732-1809), conseiller audiencier à la chancellerie de la Cour des comptes de Montpellier, était marié à Marie Veyrines qui lui donne un fils qui hérite de son importante fortune, François Couderc (1780-1863), intendant en Espagne, membre de la loge Les Frères de la Vraie Lumière de Saint-Flour, nommé receveur-général du Cantal en 1815.

Depuis 1783, la famille actuelle maintient cet ensemble bien vivant.

Site officiel, Le château, Wikipedia, Château de Saint-Chamant.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -