En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Ragheaud ou de Rageaud, à Saint-Cernin dans le département du Cantal.




Nom local
Reghaud
Construction
XV èm siècle
Fin construction
XVIII èm siècle
Type
Logis seigneurial
Protection
Inscrit MH en 1964
Commune
Saint-Cernin

Le château de Ragheaud se dresse à l’extrémité Occidentale du plateau qui domine au Sud le bourg de St-Cernin.

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 10 janvier 1964.


Description

Le château de Ragheaud date du XVe siècle, mais a été transformé jusqu'au XVIIIe siècle, des XVe et XVIe siècles, reste le corps de logis flanqué aux angles d'échauguettes à mâchicoulis.

Dans la première moitié du XVIIe siècle, construction de l'escalier d'angle en tour octogonale, orné d'une superposition de fenêtres à encadrements et frontons influencés par la Renaissance.

Au XVIIIe siècle, une aile nouvelle est ajoutée à celle du XVe siècle, de la même époque datent deux petites dépendances formant deux pavillons au rez-de-chaussée, servant de cuisine et de communs.

A l'intérieur, toutes les pièces sont demeurées intactes depuis le XVIIIe siècle, la pièce du rez de chaussée est ornée de boiseries Louis XV de caractère campagnard.


Histoire du château

Le premier possesseur connu du repaire de Raghaud est Pierre de Bellières, damoiseau, en 1327, Jean de Reghaud, fait hommage de Raghaud en 1386 au seigneur de Tournemire.

Selon le dictionnaire statistique du Cantal, Pierre de Bellières, seigneur de Ragheaud, fait en 1327 hommage au sire de Tournemire, hommage renouvelé en 1386 par Jean de Bellières, en 1430, Guillaume de Ragheaud, fils de Jean, épouse Claude de Ribier.

Au XVIème siècle, Antoine de Regheaud, seigneur dudit lieu et de Bellières, possède le château et la place de Regheaud avec son boriage ainsi que des rentes dues par le village voisin du Theil et la justice jusqu’à 60 sols, le tout en foi et hommage du seigneur de Tournemire, et aussi des rentes dues par le village de Brolinges, mouvant du roi et de l’abbé d’Aurillac, en pleine justice, et des rentes dues par le village de Lavergne en pleine justice, tenues en hommage tant du duc de Bourbon et d’Auvergne et de l’abbé d’Aurillac que de monseigneur de Montal.

Le fief passe ensuite à la famille de Lagarde, dont Gilbert est cité en 1541 comme seigneur de Ragheaud, puis à la famille de Corn (Quercy-Limousin) par le mariage de Marguerite de Lagarde avec Gilbert de Corn.

Bien qu’ayant réglé en 1594 avec le seigneur du Cambon le partage des droits honorifiques de l’église de St-Cernin, les seigneurs de Ragheaud se trouvent en 1604 en conflit armé avec ceux de Tournemire sur cette même question, le vice-bailli Lacarrière, dépêché sur les lieux par monseigneur de Noailles, abbé d’Aurillac, eut la chance d’échapper aux arquebusades mais fut impuissant à ramener la paix.

XVIIème siècle : Catherine de Corn, par son mariage le 16 juillet 1626 avec Henri II de Grenier de Pleaux apporte Ragheaud à cette famille qui le conserve jusqu’au 10 juillet 1752, date à laquelle Madeleine de Grenier, comtesse d’Hautefort, fille de Louis et de madeleine de Montclar, vend la terre et seigneurie de Ragheaud à Philippe François Jacques, comte de Calonne.

Ragheaud s’est transmis depuis lors par succession aux Vanel puis à la famille de Tinguy du Pouët qui le possède encore aujourd’hui, deux membres de cette famille ont été députés de la Vendée et ont occupé de hautes fonctions administratives.

Ce château est un ensemble composite constitué de corps de bâtiment de différentes époques, d’Est en Ouest, un bâtiment aux murs très épais, probablement donjon primitif, puis, accolé à celui-ci un corps, paraissant dater du XVème siècle et, à la jonction des deux, une tour octogonale joliment décorée de frontons et de pilastres, autrefois couronnée d’un chemin de ronde.

Plus à l’Ouest, dans la continuité, un bâtiment qui aurait été à usage de chapelle et qui se termine par une tour ronde ressemblant à un campanile, au Nord, sur l’arrière, un bâtiment rectangulaire à trois niveaux coiffé à la Mansart.


Histoire de la famille de Reghaud

- Jean de Reghaud, fait hommage de Raghaud en 1386 au seigneur de Tournemire. Il a pour fils :

- Guillaume de Raghaud, épouse en 1430 Claude de Ribier, fille de Pierre de Ribier, seigneur de Plagnes. Leur fils :

- Jean de Raghaud, seigneur de Raghaud, qui épouse Yolande de Veyrières, dont une fille héritière :

- Marguerite de Reghaud, dame héritière de Raghaud, mariée après 1522 avec Jehan de La Garde de Saignes, seigneur de Messac, on leur connaît un fils qui suit :


Histoire de la famille de La Garde de Saigne

- Gilbert de La Garde, seigneur de Raghaud, teste en 1545, il est probablement le père de :

- Marguerite de La Garde, dame de Raghaud, qui se marie à Saint-Cernin avec Gilbert de Corn, fils puiné d'Astorg de Corn, seigneur d'Anglars, et de Jeanne de Vayrac, dame de Queyssac. On leur connaît un fils qui suit :


Histoire de la famille de Corn de Queyssac

- Pierre de Corn, seigneur de Malaret et de Reghaud, se marie avec Claire de Gironde, fille de Marquès de Gironde et Jeanne d'Ondredieux. Ils ont pour fille :

- Catherine de Corn, dame de Reghaud au moment de son mariage en 1726 à Saint-Cernin avec Henri II de Grenier de Pleaux, seigneur du Cambon. Ils ont deux fils, Henri III, seigneur de Pleaux, et Christophe qui suit,


Histoire de la famille de Grenier de Pleaux

- Christophe de Grenier de Pleaux, seigneur de Cosniac, du Cambon et de Reghaud, il se marie avec Marguerite de Courson, fille d'Antoine et de Lyonne de Séguy, et laisse deux filles : Marie qui se marie vers 1713 avec Jean-Jacques de Pouzols, fils de Jean-Claude de Pouzols et de Marguerite, née d'Yzarn de Freissinet, et une autre qui devient religieuse au couvent du Buis à Aurillac.


Histoire de la famille de Calonne d'Avesne

Cette famille, originaire de Picardie, achète Raghaud en 1752.

- Jean de Calonne d'Avesne, seigneur du Mesnil-Oudin, fils d'Oudard de Calonne, seigneur d'Avesne, fait souche en Haute-Auvergne où il épouse à Saint-Cernin le 1er octobre 1718 Jeanne Fortet, dame du Cros à Saint-Cernin, fille de Raymond Fortet, seigneur de Cavanhac, et d'Hélène de Pestels du Monteil, dame du Cros à Saint-Cernin. Il laisse trois fils :

- Philippe de Calonne, qui suit,

- Jean-Raymond de Calonne, marié à Bonne-Charlotte de Saint-Chamans, qui devient seigneur du Cambon à Saint-Cernin, et se titre marquis de Cambon.

- Jacques de Calonne.

- Philippe de Calonne d'Avesne, seigneur de Raghaud, capitaine au régiment de Noailles-cavalerie, épouse le 16 octobre 1745 Marie-Julienne Rodde de Chalaniat, qui lui donne une fille, Marie-Marguerite, et un fils :

- En 1788, Mathieu de Calonne, officier au régiment de Noailles, est seigneur de Raghaud, il épouse le 16 octobre 1779 Marie-Marguerite-Ursule Mabit du Monteil, qui lui donne deux fils :

- Auguste de Calonne, comte de Calonne, marié en 1813 avec Adèle Quarré de Château-Régnault d'Aligny, qui laisse au moins deux enfants : Mathieu-Claude-Ferdinand né le 7/11/1814 et Marie-Anne-Sylvie née le 13/10/1818 à Magnien Côte d'Or.

- Géraud de Calonne (1783-1850), marié à Marie Delzangles, qui laisse une fille :

- Uranie de Calonne d'Avesne (1828-1885), héritière de Raghaud, mariée le 10 janvier 1888 à Aurillac avec Jules Vimal des Prés (1859-1933).


Site wikipedia, Château de Ragheaud.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -