En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Mothe
- De la Pierre
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Laborie
- De Lalaubie
- De Lamartinie
- De Lescure
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Mazerolles
- De Messilhac
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montsalvy
- De Murat
- De Naucase
- De Palmont
- De Parlant
- De Pesteils
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Sourniac
- De Trancis
- De Val
- De Valens
- De Varillettes
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Ternes
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Naucaze ou Naucase, à Saint-Julien de Toursac dans le département du Cantal.




Période ou style
Médiévale
Type
Château fort
Début construction
XII èm siècle
Fin construction
XVII èm siècle
Destination initiale
Château de défense
Propriétaire actuel
Communauté de Communes du Pays de Maurs
Protection
Inscrit MH en 2003
Commune
Saint-Julien-de-Toursac

Un château dont les seigneurs dominèrent la région pendant des siècles et qui le paya par sa ruine en 1789.

Le village de Saint-Julien-de-Toursac appartient à l'arrondissement d'Aurillac et au canton de Maurs, un petit village du centre de la France.

A proximité de la route qui mène d'Aurillac à Maurs, les ruines médiévales aussi mystérieuses qu'imposantes du château de Naucaze, s'accroche encore à ses pans de murs et à ses tours éventrées, la famille patronymique n'existe plus depuis la fin du XVIIIème siècle, mais les seigneurs de Naucaze eurent et ont encore une abondante descendance par les femmes mais aussi par leurs nombreux bâtards.

L'origine de la famille de Naucaze se perd dans la nuit des temps féodaux mais on peut facilement imaginer leur puissance.

Le château fort en totalité, y compris son enceinte extérieure, ses dépendances comprenant la grange-écurie, ainsi que tous les vestiges enfouis est inscrit à l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 19 mai 2003.


Histoire

Au XIIIème siècle, Antoine de Naucaze était prieur au monastère de Mauriac, c’est le premier Naucaze que l’on trouve dans l’histoire locale, le domaine de Naucaze a été par le passé celui d’une grande seigneurie rurale de la Chataigneraie, les Naucaze !

Le premier seigneur de Naucaze connu dans les archives du département se situe au XIIIème siècle, aux environ des années 1230, il est poche, avec d’autres seigneurs de la région, de la forteresse de Saint-Julien de Toursac, qui aujourd’hui n’existe plus.

En 1250, Guillaume de Naucaze, se pliant aux règles de la chevalerie qui stipulaient que tout chevalier avait le devoir de porter secours à son roi prisonnier, et se devait de participer à la rançon exigée, contribua comme beaucoup de seigneurs en France à la libération de Saint-Louis qui était alors prisonnier des infidèles, en 1358, Bertrand de Naucaze faisait partie des soixante-huit personnes excommuniées par le Pape pour avoir refusé par suite de la disette de payer la dîme à l’abbé de Maurs.

En 1569, Michel de Naucaze reçut l’ordre du roi Charles IX de défendre la prévôté de Maurs contre les Huguenots.

En 1597, c’est Antoine de Naucaze qui se maria avec Jacquette de Bourdeille, fille de Philibert de Bourdeille, cousin de Henri III de Navarre, futur roi Henri IV.

En 1679, François de Naucaze était page à la grande écurie du roi Louis XIV, plus tard, monsieur le marquis Claude de Naucaze fut un seigneur respecté dans toute la région pour sa sagesse et son érudition.

Jean-Baptiste de Naucaze fut le seigneur qui traversa la Révolution française et son fils Jean-Pierre Thérèse de Naucaze, servit sous les ordres du maréchal Davout pendant les campagnes de Napoléon, prisonnier en Russie dont il revint, il finit sa carrière militaire comme chef d’escadron sous Louis-Philippe, sa fille Angélique de Naucaze fut la dernière à porter le nom des Naucaze.

Son petit-fils, quant à lui, fut le dernier descendant et décéda en 1920, au travers des siècles, de nombreux Naucaze furent religieux et religieuses.

Certains autres membres de la famille s’expatrièrent dans les régions de France, ce bref survol de la lignée des Naucaze du XIIIème au XIXème siècles montre qu’ils traversèrent le temps et vécurent l’existence de la royauté, de Philippe Auguste à Louis Philippe, dernier roi de France et participèrent à construire l’histoire de du canton, de la région et du pays.

Le château a été la possession d’une seule famille, les Naucaze, i l est né avec cette dernière et s’est éteint avec elle, construit rapidement durant le XIIIème siècle, pour se protéger de nombreux troubles, il possède une tour du XIIème siècle qui est l’élément architectural le plus ancien.

Un corps de logis rectangulaire et flanqué de tours, montre que sa construction est de type château de défense, comme beaucoup de châteaux construits dans cette période du Moyen-âge, d’une architecture intéressante, il a subi de nombreuses modifications.


Architecture

Une première tour à droite est à l’origine du château, on remarque des sculptures sur le passage vouté, notamment un lion, ce qui montre l’importance du lieu, il y eut au moins quatre étages, par la suite, le château s’agrandit par ses quatre tours et est flanqué d'ouvertures de toutes parts, afin de surveiller la campagne environnante et prévenir d'un éventuel danger.

Il ne faut pas oublier les remparts, aujourd’hui disparus, car Naucaze était une place forte, la porte principale est surmontée du blason de la famille, on y trouve une vache, un lion et un voilier, la vache représente le caractère agricole du lieu, le lion évoque le pouvoir, quant au bateau, pourquoi un voilier sur un blason en Auvergne, au bon milieu des terres ?

Les Naucaze avaient du s’illustrer dans les croisades et ainsi avoir le droit d’apposer ce vaisseau sur le blason, c’est une reconnaissance que le roi adressait à ses sujets.

Aucune fenêtre n’est identique, cela signifie que ce ne sont pas les mêmes ouvriers bâtisseurs et sculpteurs qui les fabriquèrent, plusieurs écoles et maîtres participèrent à la construction de cet édifice.

Présence également de puits, latrines, caves et granges, la cuisine a été mise à jour il y a peu de temps, avec sa grande cheminée, au XVIIIème siècle vivaient là plus de soixante personnes qu’il fallait nourrir et loger avec la famille du seigneur, gens de maison, palefreniers, jardiniers, percepteurs,...

Le château fut incendié et pillé en 1792 par une bande venue de Boisset, on a retrouvé des pierres du château dans des constructions de la région.

Vers 1700, Claude De Naucaze écrivit au roi une lettre qui se trouve aujourd’hui à la bibliothèque nationale de Paris, son style est très direct et précis, l’objet en lui-même n’est pas très important historiquement, le fait est qu’il l’a écrite sans lunettes, alors qu'il était âgé de 100 ans.

Le château se targue aussi d’avoir une des plus belles écuries de chevaux de France, non pas par sa voute, mais par les détails de sa construction, laissés par les compagnons tailleurs de pierre et maçons.

Une petite anecdote repère permet de bien situer la période de fin de sa construction en 1663, année où la première pierre du château de Versailles se posait.


Sites et liens, Auvergne-Centrefrance, Maurs La Jolie.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -