En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Jarriges, à Salers dans le département du Cantal.




Construction
XV èm siècle
Commune
Salers

Jarriges, était un fief possédé par la famille de JARRIGES, les héritiers d'Etienne de JARRIGES vendirent en 1562 le domaine à François de CHALVET, seigneur de Fréluc.


Histoire

Françoise de CHALVET la fille unique de François de CHALVET porta cette terre en dot à Jacques FAYE seigneur DESPESSES, président au Parlement de Paris, l’abbé de LAUGERON héritier des DESPESSES la vendit vers 1718 à Claude DESCHAMPS.

Saisie à Pierre FAYE DESCHAMPS, elle fut adjugée aux enchères au Parlement de Paris le 20 juillet 1784, le 28 septembre 1784 Alexis MABRU, président trésorier de France au bureau des finances de la généralité de Riom, demeurant à Clermont-Ferrand, vint faire l’inventaire du bien qu’il avait empoché pour la somme de 70 250 livres.

Cet inventaire nous laisse une idée du domaine, alors en piteux état.

La cour du château de JARRIGES était fermée de murs en pierre sèche, sauf le devant.

Au rez de chaussée du château se trouvait la cuisine avec sa cheminée et son fusil accroché au mur, un évier en souillarde, et un sol en pierre de taille, les vitres des fenêtres étaient brisées.

La cuisine était naturellement prolongée par la salle à manger, les deux pièces étaient séparées par des murs intérieurs en torchis, la porte d'entrée principale du château débouchait sur un vestibule d'où un escalier et sa rampe en bois de chêne montaient aux chambres, la salle à manger était suivie d'un salon.

Les contrevents étaient presque tous pourris comme le plancher des étages.

Au 1er étage, le vestibule était éclairé d'une fenêtre, à gauche une chambre était exactement au-dessus de la cuisine, elle comportait 2 fenêtres et une cheminée, à droite une autre chambre se trouvait au-dessus de la salle à manger, elle avait aussi 2 fenêtres, une cheminée et une armoire dans l’épaisseur du mur.

S'ensuivait une autre chambre au dessus du salon, celle-ci avec 4 fenêtres et 1 cheminée.

Le même escalier menait au 2 ème étage avec toujours une fenêtre ouverte sur le vestibule, à sa gauche : 1 chambre avec 2 fenêtres et une cheminée, à sa droite : 1 chambre avec 2 fenêtres et une cheminée, suivie d’un appartement avec 1 cheminée.

L’escalier poursuivait jusqu’au grenier qui faisait toute la largeur de la bâtisse et comportait 6 fenêtres.

Il est mentionné une tour à l'extérieur qui menaçait ruine.

La maison du fermier était attenante au château.

Il semblerait que l'actuelle maison de Jarriges corresponde à la description faite dans l'inventaire de 1784, seule la tour a été ruinée.

JARRIGES, noble Etienne de Jarriges eut pour héritier Jean Dubourg, seigneur de Malauzat, et Guillaume de St-Pardoux, qui vendirent Jarriges, en 1562, à François de Chalvet, seigneur de Freluc.

Françoise de Chalvet, sa fille unique, porta cette terre en dot à Jacques Faye, seigneur Despesses, l'abbé de Langeron héritier, la vendit, vers 1718, à Claude Deschamps, l 'un des descendants de ce dernier la revendit à Marie de Mossier, veuve de Jacques-Antoine de Vigier, c ette propriété est aujourd'hui transformé en hôtel.

Jarriges, il est mentionné une tour à l'extérieur qui menaçait de ruine, la maison du fermier était attenante au château, il semblerait que l'actuelle maison de Jarriges corresponde à la description faite dans l'inventaire de 1784.


Lien, Salers.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -