En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château de Courdes, à Méallet dans le département du Cantal.



Type
Château
Destination initiale
Habitat seigneurial
Début construction
XII èm siècle
Commune
Méallet

Du château de Courdes, il ne reste plus que des ruines.


Histoire

Courdes, village situé sur un mamelon, il en est fait mention dans la charte attribuée à Clovis, on voit près de ce village, au sommet d'une colline, les restes d'un ancien château qui fut le chef-lieu d'un fief relevant de la châtellenie de Saignes, les premiers possesseurs connus de cette seigneurie étaient de la maison de Malrat, et Géraud de Courdes ou de Marlat en était propriétaire en 1391.

II entra ensuite dans la famille de Maurand, et Hugues de Maurand, qualifié de seigneur de Courdes et de Sourzac, et de coseigneur de Marlat, investit, en 1425, un de ses frères des villages de Clavières et d'Arsac, qui en dépendaient, Jean Lizet, marchand-drapier de Salers, en fit l'acquisition au commencement du XVI° siècle, Antoine, son fils, et François, son petit-fils, le possédèrent après lui.

Les prétentions de ces nouveaux seigneurs, au sujet des honneurs de l'église de Meallet, rencontrèrent une vive opposition de la part des seigneurs de Montbrun, de la maison de Montclar, qui les considéraient sans doute comme des parvenus, il en résulta plusieurs duels entre les membres de ces deux familles, dans lesquels les Montbrun eurent constamment l'avantage.

En 1581, un cadet de la maison de Courdes, au retour de la foire de St-Luc, se battit sur le chemin du Vigean à Conrus avec un cadet de la maison de Montbrun, et reçut de lui un coup d'épée dont il mourut la nuit suivante, en 1585, François Lizet, seigneur de Courdes, succomba à son tour dans une rencontre avec Guy de Montclar de Montbrun, enfin, en 1595, son fils, Jean-François, ayant voulu venger la mort de son père, périt également dans un duel avec le même seigneur

Le souvenir de ce dernier duel a été conservé dans une complainte fort curieuse, qu'on chantait encore dans le pays il y a peu d'années.

Guy de Montbrun-Montclar fut poursuivi à l'occasion de la mort de Jean-François de Courdes, mais ayant prouvé qu'il avait été provoqué dans son château même, il obtint des lettres de grâce, et en 1599, une transaction passée entre Jeanne de Combarel, veuve de la victime, et lui, mit un terme aux différends qui, depuis un siècle, divisaient les deux familles.

François Lizet laissa, comme le dit la complainte, trois filles, dont l'aînée porta successivement la terre de Courdes, en 1604, dans la maison de Veilhan, en épousant Angelvin de Veilhan, seigneur de Teilhet, et en 1611, dans celle de Douhet, par un second mariage avec Pierre de Douhet, baron d'Auzers.

Il importe d'ajouter, avant d'en finir avec la famille Lizet, que c'était d'elle qu'était sorti le célèbre Pierre Lizet, né à Salers en 1482, qui s'éleva par son seul mérite aux plus hautes dignités de la magistrature, et qu'on vit successivement, avocat au parlement, plaider avec succès la cause du connétable de Bourbon contre la duchesse d'Angoulême, conseiller à la cour, montrer la plus scrupuleuse intégrité, avocat général, soutenir avec énergie les droits de la couronne et requérir sans hésiter, dans le fameux procès de Louise de Savoie contre Charles de Bourbon, connétable de France, la condamnation à mort de ce dernier, premier président enfin, remplir pendant vingt ans les devoirs de sa charge avec autant de lumières que de courage et de dignité.

Pierre de Douhet, dont la famille remplaça celle de Lizet dans la possession de la seigneurie de Courdes, eut deux enfants, Gilbert et Geneviève, dont l'un fut seigneur de Courdes, et l'autre épousa Bernard de La Majorie, seigneur de Durfort.

On rapporte que ce dernier voulut profiter de la faiblesse d'esprit de son beau-frère pour accroître, à ses dépens, la dot de sa femme, et qu'il n'hésita pas à piller, de concert avec son frère, Jean de La Majorie, le château de Courdes, et à forcer les censitaires de la terre à lui payer la rente comme à leur véritable seigneur.

Le fief de Courdes passa ensuite en réalité, et en vertu d'un traité intervenu en 1662, dans cette famille de La Majorie, originaire de la petite ville de Beaulieu, dans le Limousin, anoblie par lettres-patentes du roi Jean, du mois de novembre 1350, et de laquelle sortit plus tard Léonard de La Majorie, officier distingué, qui fut capitaine de la 3 éme compagnie du ban convoqué en 1675.

Enfin, Louise Brachet de Peyrusse, veuve d'Arnaud de la Majorie, le vendit en 1775 à la maison de Chazelles, famille distinguée qu'il importe de ne pas confondre avec d'autres du même nom qui ont habité la Basse-Auvergne, et dont les chefs se qualifiaient de seigneurs de St-Loup, de Margeride, du Lac, de Baguet, de Poujols, de Beauregard, d'OEillet, de Roche-Salesse, de Courdes, de Montirat et du Rieux.

Les ruines du château de Courdes, qui avait été en partie reconstruit dans le cours du XVI° siècle, ne présentent plus aucun intérêt.


Site wikipedia, Méallet.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -