En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Moissétie
- De la Morétie
- De la Mothe
- De la Pachevie
- De la Pierre
- De la Plaze
- De la Prade
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Roquenatou
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Labeau
- De Laborie
- De Lacam
- De Lachau
- De Lalaubie
- De Lamargé
- De Lamartinie
- De Laroque
- De Lascanaux
- De Lavendès
- De Lescure
- De Leybros
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Lugarde
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Massebeau
- De Mazerolles
- De Mercoeur
- De Merle
- De Messac Laroquebrou
- De Messac Reilhac
- De Messilhac
- De Miremont
- De Montal-lez-Arpajon
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montlogis
- De Montsalvy
- De Montvallat
- De Murat-La-Rabbe
- De Murat
- De Naucase
- De Nozières-Soubro
- De Palmont
- De Parlant
- De Pénières
- De Pesteils
- De Peyrelade
- De Peyrusse
- De Pompignac
- De Pruns
- De Ragheaud
- De Reghaud
- De Rochebrune
- De Rochegonde
- De Rochemaure
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Angeau
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Saint-Pol de Nozières
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Solignac
- De Sourniac
- De Stalapos
- De Thinières
- De Trancis
- De Trémoulet
- De Turlande
- De Val
- De Valens
- De Vals
- De Varillettes
- De Vernières
- De Veyrières
- De Vieillevie
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Huttes
- Des Ternes
- Du Poux
- Du Cambon
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château d'Aubijoux et les ruines de l'ancien donjon féodal, à Marcenat dans le département du Cantal.




Commune
Marcenat

Aubijoux, jadis Albujio ou Albugatio, souvent aussi dans les vieux titres Albnjhars, était une ancienne baronnie qu'il ne faut pas confondre avec celle d'Albéghar ou Aubughat, dépendant aussi du duché de Mercœur, réunie au marquisat de Merdogne, et qui était possédée par la maison de Foix.


Histoire

Le château d'Aubijoux

Aubijoux était une seigneurie très-considérable, comprenant le Luguet et ses montagnes et une infinité d'autres fiefs en outre de Marcenat, nous venons de dire qu'elle était comprise dans le duché de Mercœur, l'époque de son érection en baronnie ne se retrouve pas, Hugues d'Amboise, marié le 13 novembre 1181 à Madeleine d'Armagnac, fut le premier de cette famille qui prit le titre baron d’Aubijoux.

Cette seigneurie fut érigée en comté, par lettres-patentes du mois d'août I563, en faveur de Jacques d'Amboise, dit l’amant fortuné, on lit dans Expilly « que la terre et seigneurie d'Aubijoux furent érigées en marquisat, par lettres d’août 1563, registrées le 13 août 1560, en faveur de Louis d'Amboise, frère puîné du cardinal, qui avait eu cette terre en partage, d'où elle vint à ses nièces par la mort de François-Jacques d'Aubijoux, dernier de sa famille. »

Suivant d'anciennes chroniques, en 1008, le roi Robert de France possédait en Auvergne le château de terre d'Aubijoux, ce qui est plus certain, c'est que Robert, comte de Clermont, en était seigneur en 1262, après la mort de Beraud X, dernier titulaire de la maison de Mercœur, arrivée en 1320, cette seigneurie devint un sujet de litige entre les dauphins d'Auvergne, les comtes de Joigny et le vicomte de Polignac, descendant tous, par les femmes de Bernard VIII, sire de Mercœur et de Béatrix de Bourbon l'Archambaud.

Une sentence arbitrale, l'année 1359, donna gain de cause à Beraud, comte de Clermont, dauphin d'Auvergne, petit-fils de Robert et d'Alixent de Mercœur.

Beraud X de Mercœur avait laissé la jouissance d'Aubijoux à Pons de Polignac son cousin, doyen du chapitre de Brioude, et Chabrol avance que cette terre fut cédée par transaction de 1337 au vicomte Armand III de Polignac,mais soit par la sentence do 1339 précitée, soit par tout autre arrangement.

Aubijoux revint aux dauphins d'Auvergne, comtes de Clermont, puisque Marguerite-Dauphine, fille de Beraud II, de Clermont, et de Marguerite de Sancerre, la porta en mariage, en 1404, à Jean du Bueil, grand-maître des arbalétriers.

De la maison du Bueil, en 1438, la terre d'Aubijoux passa aussi par alliance dans la maison d'Amboise, par le mariage de Pierre d'Amboise, sénéchal de Beaucaire, avec Anne du Bueil, sœur de l'amiral Louis d'Amboise, fils posthume de Jacques, fut seigneur d'Aubijoux, il fit échange avec Guinot de Gouzel seigneur de Ségur et de St-Saturnin, de la terre de Romaniargues et de ses dépendances, près Allanche, et reçut en compensation des rentes, Saint-Bonnet, Artiges, etc...

Jacques d'Amboise, comte d'Aubijoux, marié à Françoise de Biragues, fille du chancelier de ce nom, n'en eut pas d'enfants et fut tué à la bataille de Coutras, en 1587, son frère, François, quoique chevalier de Malte, épousa Louise de Lévy, et leur fils mort en 1656, sans enfants, fut le dernier rejeton mâle de cette illustre famille.

Elisabeth d'Amboise, sa sœur, mariée en 1645 à Louis de Barmont ou Bermont-du-Caylar-de-Toiras, devenue comtesse d'Aubijoux par la mort de son frère, lui porta cette seigneurie.

Marie-Elisabeth de Bermont-de-Toiras, héritière d'Aubijoux, la porta en mariage, en 1715, à Alexandre de la Rochefoucaud, duc de la Roche-Guyon et pair de France, il resta longtemps dans cette famille mais, par la suite, Alexandrine-Louise de Roban-Chabot, veuve et héritière de Jean-Baptiste de la Rochefoucaud, duc d'Auville, lieutenant-général des armées navales, épousa en secondes noces le comte Boniface de Castellane, pair de France.

Devenue une seconde fois veuve sans enfants, elle partagea, par son testament, la seigneurie d'Aubijoux et du Luguet entre la maison de Rohan et le marquis Henri de Castellane, député du Cantal, petit-fils de son mari, mort, comme nous l'avons dit, dans un âge peu avancé, en lui ont fini les barons d'Aubijoux.

Cette belle propriété a été démembrée, et toutes les terres, montagnes, etc. qui la composaient, vendues en détail par l'une et l'autre famille, il n'existe plus aujourd'hui de terre d'Aubijoux.

Quant au magnifique château construit à grands frais par M. le marquis de Castellane, plus bas que les ruines de l'ancien donjon féodal, cette gracieuse et élégante création de l'architecture de la Renaissance a été achetée, ainsi que sa réserve, par M. Bonnet, ancien sous-préfet de Saint-Flour, qui ne l'habite pas.

Ce style découpé et chargé d'ornements, qui a exigé une nature de pierre de taille trop flexible pour nos rudes contrées, ce style, disons-nous, sympathise peu avec nos climats, ce sera une cause de destruction prochaine pour la plus, belle habitation du Cantal.

Le château d'Aubijoux avait pour capitaine, en 1339, Etienne de Colonge, et en 1641, Pierre de Brives, baron de Peyrusse.

Il y avait au château une chapelle desservie par les prêtres-filleuls de Marcenat, des rentes et autres revenus y étaient attachés.

Aubijoux avait un bailliage duquel ressortissait non seulement Marcenat, mais aussi les justices de Lugarde, St-Amant et Marinier, Peyrelade, la Verghne, les Gargoux ou Seinargoux, le Montel, Soubrevèze, St-Saturnin, Marchastel, le Cayre, Nastrat, Peyrebesse et l'abbaye de Feniers, les basses justices de Rocherousse, la Maninie, Belveseix , Florat, le plateau dans Estival, et partie des tènements de Malségur, Malmeuche et Prades.

Pierre de Giou, conseiller du roi, lieutenant-général de la maréchaussée, fut bailli d'Aubijoux en 1626, Antoine Barbat du Closel l'était en 1734.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -