En noir et blanc, les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.
Souvent perchés sur leur éperon rocheux, les châteaux dominent les vallées et offrent de superbes panoramas sur les alentours.

Les anciens châteaux d'Auvergne - Dans le Cantal, l'Allier, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme.










Accueil,
les châteaux d'Auvergne

Les vieux chateaux
Les anciens châteaux d'Auvergne
Dans le Cantal
Les châteaux :
- D'Alleuze
- D'Anjony
- D'Anterroches
- D'Apchon
- D'Aubijoux
- D'Aurouze
- D'Auzers
- D'Entraygues
- D'Escorailles
- D'Estang
- D'Estresses
- D'Oeillet
- D'Olmet
- D'Oyez
- D'Oze
- D'Ytrac
- De Bassignac
- De Bélinay
- De Berbezou
- De Bournazel
- De Branzac
- De Broussette
- De Caillac
- De Carbonat
- De Carlat
- De Celles
- De Chambres
- De Chanterelle
- De Chavagnac
- De Clavières à Polminhac
- De Clavières-Ayrens
- De Clavières à Velzic
- De Cologne
- De Cols
- De Comblat
- De Combrelles
- De Conros
- De Courbelimagne
- De Courdes
- De Couzan
- De Crèvecœur
- De Cropières
- De Fabrègues
- De Fargues
- De Faussanges
- De Ferluc
- De Fontenille
- De Fortuniers
- De Frayssinet
- De Jarriges
- De Jarrousset
- De la Bohal
- De la Bontat
- De la Borie
- De la Chassagne
- De la Cheyrelle
- De la Clidelle
- De la Force
- De la Garde
- De la Grillère
- De la Jordanie
- De la Mothe
- De la Pierre
- De la Ribe
- De la Roche
- De la Trémolière
- De la Vigne
- De la Voulte
- De Laborie
- De Lalaubie
- De Lamartinie
- De Lescure
- De Ligonnès
- De Longevergne
- De Madic
- De Mardogne
- De Marzes
- De Mazerolles
- De Messilhac
- De Montal
- De Montbrun
- De Montfort
- De Montsalvy
- De Murat
- De Naucase
- De Palmont
- De Parlant
- De Pesteils
- De Roffiac
- De Ruynes
- De Saint-Chamant
- De Saint-Etienne-de-Chomeil
- De Saint-Gal
- De Salles
- De Sédaiges
- De Sénergues
- De Sourniac
- De Trancis
- De Val
- De Valens
- De Varillettes
- De Viescamp
- De Vigouroux
- De Vixouze
- Des Ternes
- Du Chassan
- Du Claux
- Du Couffour
- Du Doux
- Du Sailhant
- Du Trioulou
- Fort de Leybros
- Marguerite
- Ol Puech
- Saint-Etienne
Dans la Haute-Loire
Dans le Puy-De-Dôme
Et dans l'Allier
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Les anciens et vieux châteaux d'Auvergne.


Le château d'Apchon, à Apchon dans le département du Cantal.




Période ou style
Médiéval
Type
Château fort
Début construction
XI èm siècle
Fin construction
XVI èm siècle
Destination initiale
Château fort
Propriétaire actuel
Mairie d'Apchon
Protection
Inscrit MH en 2012
Commune
Apchon

Le château est implanté sur un promontoire basaltique, à plus de 1100m d'altitude, qui domine le haut pays vert du Nord cantalien baigné par le Marilhou, la Rhue de Cheylade et la Santoire.

Le château d'Apchon est l'ancien château médiéval d'une des plus puissantes et des plus considérées parmi les familles nobles de Haute-Auvergne, situé sur un puech dominant le village.

Les ruines du château d’Apchon constituent un site exceptionnel, d’où elles dominent la vallée de la Petite-Rhue et le Pays Gentiane, depuis cette place forte, la vue à 360° qui s’offre aux visiteurs est saisissante : Puy-Mary, Sancy, Cézallier, Artense, et… Plateau de Millevaches par beau temps !

Rares sont les sites qui permettent d’admirer d’un seul coup d’œil les principaux massifs auvergnats.

Il a été inscrit à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 24 février 2012.


Descriptions

Le château est implanté en haut d'un dyke basaltique, à 1 100 mètres d'altitude, qui domine les vallées de la Rhue, de la Santoire, et du Marilhou.

- Situé pendant la guerre de Cent Ans entre le territoire conquis par les Anglais et celui encore contrôlé par le roi de France, il est plusieurs fois attaqué et servira de base de départ pour la reconquête du Limousin.

- Il a été reconstruit entre 1408 et 1422 avec une enceinte cantonnée de cinq tours rondes et deux tours engagées.

- Il n'était plus habitable en 1760.


Sauvegarde

Après l'inscription du Château à la liste des monuments historiques en 2012, la municipalité d'Apchon a lancé un programme de travaux afin de sauvegarder et de mettre en sécurité ce site.

La première phase de travaux, dont a débuté en septembre 2016, ce projet a reçu le soutien financier de nombreux partenaires publics, mais aussi de donateurs privés grâce à une souscription publique ouverte par la Fondation du Patrimoine.

Deux autres tranches sont prévues par la suite, ce plan de sauvegarde et de mise en valeur s'inscrit dans un plan global de développement touristique porté par la Communauté de communes du Pays Gentiane.

La municipalité d’Apchon a choisi de préserver et de mettre en valeur ces vestiges pour que chacun puisse les admirer, mais aussi pour qu’ils soient disponibles pour les générations futures.

Les ruines du château d’Apchon peuvent devenir un élément phare du développement touristique du territoire, mais il est grand temps d’agir !


Histoire

La comptoirie d'Apchon pourrait remonter à Jules César, en tout cas, la charte de Clovis fait acte d'une forteresse dès l'an 1000.

Particulièrement chargées d’Histoire, les ruines sont les vestiges d’un château féodal datant du XIème siècle, ce dernier joua un rôle majeur pendant de la guerre de Cent Ans en résistant aux assauts des troupes anglaises, et en servant de base à la reconquête française en Limousin.

Ce fût aussi le fief de l’une des plus puissantes familles de Haute-Auvergne, qui eut l’occasion de se distinguer au cours des Croisades, lui valant un blason orné de nombreuses Fleurs de Lys, à la Renaissance, un grand nombre de trompettistes du Roi furent également issus des terres d’Apchon.

Abandonné avant la Révolution française, le Château d’Apchon sera progressivement démoli au cours du XIXème siècle, et ses pierres serviront de matériau pour la construction des maisons du village et des alentours.

Aujourd’hui, il subsiste encore un important pan du corps de logis et de deux tours de surveillance, ces restes constituent un riche patrimoine pour le territoire, ils sont les témoins de l’Histoire locale, et offrent de par leur position un cadre exceptionnel de découverte.

En 998, le plus ancien membre connu de la famille d'Apchon est Amblard 1er, comptor, seigneur d'Indiciat, de Murol, du Chambon, d'Ussel, d'Aubières et de Ravel, son château n'est certainement qu'une palissade de bois avec des tours carrées.

La pierre vient ensuite remplacer le bois, mais nous ne savons rien de ce château, les seigneurs d'Apchon disputèrent longtemps à ceux de Pierrefort, de Mercoeur, de Carlat, de Murat, et ceux d'Alleuze qui étaient les évèques de Clermont, le titre de premier baron de la Haute Auvergne, leur devise guerrière était "Haut et Clair", elle est devenue depuis celle de la Haute Auvergne.

Pendant la guerre de cent ans le château joue un rôle stratégique et décisif, en effet, en 1356 le traité de Brétigny fait passer le Limousin aux mains des Anglais, mettant le château d'Apchon, resté français, en première ligne, il est donc plusieurs fois attaqué mais résiste et sert de point de départ pour les premières contre-attaques françaises qui permettent de faire reculer les Anglais.

Il est reconstruit entre 1408 à 1422 pour devenir une puissante forteresse à 5 tours rondes et 2 tours demi engagées dans le corps du logis et protégée par un fossé, c'est alors l'un des plus grands châteaux de la Haute Auvergne.

Au XVIème siècle, des trompettes du roi furent choisies parmi les membres des familles d'Apchon : Aymé Salsac en 1520, Pierre Chancel en 1539...

Le château d'Apchon était encore habité en 1747, le château semble avoir été démoli en 1760.

Le château d'Apchon, dont l'existence à la fin du XIème siècle est attestée, appartenait à l'une des familles les plus prestigieuse et les plus influentes d'Auvergne durant le Moyen Age.

La localité d'Apchon est connue dès la fin du Xème siècle. Elle figure alors dans les possessions du célèbre Amblard de Nonette, l'un des plus puissant seigneur de Haute-Auvergne aux alentours de l'an Mil.

La première mention du château d'Apchon remonte aux années 1068-1079, l'un des premiers seigneurs connus est Robert d'Apchon, cité dans une chartre de 1186 dans laquelle ce dernier cède ses droits sur le territoire de la grange de Graule à l'abbaye d'Obazine.

Le titre féodal de "comtor" devient un patronyme de la famille à partir du XIIIème siècle et permet aux seigneurs d'Apchon de siéger les premiers ou presque aux Etats de la Haute-Auvergne, un privilège qui a souvent suscité des querelles avec les seigneurs de Mercoeur et de Pierrefort.

Les différents seigneurs d'Apchon se sont avant tout distingués par leurs nombreux faits d'armes, au XIIème siècle, Guillaume, Comptour de Nonette, se porte au secours de son suzerain direct, le comte de Clermont, contre le pouvoir royal, aussi, après les conflits qui opposent les Comptour de Nonette au roi Louis VII en 1169, puis au roi Philippe Auguste en 1213 au cours desquels le château de Nonette est assiégé, la famille doit se replier sur ses terre d'Apchon.

En 1265, Eustache de Beaumarchais, bailli des Montagnes d'Auvergne, intervient contre les Comptour qui ravagent la région, au début du XIVème siècle, le Comptour Guy s'illustre dans les guerres de Flandres auprès de Philippe VI de Valois.

La famille se distingue également lors de la guerre de Cent Ans, en 1358, après la défaite de Poitiers, Guillaume VI d'Apchon est nommé bailli et capitaine général de la province, prenant ainsi la tête de la noblesse du pays dans le but d'organiser la résistance face aux Anglais.

En 1357, il sauve la ville de Maurs, cette même année, le château d'Apchon est assiégé par les routiers pendant douze jours, en 1359, Apchon résiste à trois nouveaux assauts conduits pas Aimerigot Marchès, au service des troupes anglaises qui ravagent alors le Cantal.

Le château a dû subir différents assauts tout au long de la seconde moitié du XIVème siècle, ce qui motiva le fils de Guillaume VI, Louis, à le réaménager à partir de 1412, le successeur de ce dernier, Guillaume VII, est tué a Azincourt en 1415.

Son frère étant décédé quelques temps plus tard sans héritier, la succession revient à l'un de ses neveux, Artaud VII de Saint-Germain d'Apchon, à l'origine de la deuxième branche de la maison d'Apchon, son petit fils, Jean, parvient au statut de chambellan du roi, ce qui procure une toute nouvelle renommée à la seigneurie.

Aussi, le XVème siècle marque l'apogée de la famille d'Apchon en Haute-Auvergne.


Histoire de la famille d'Apchon

Amblard comptor d 'APCHON, Seigneur d 'Aubière en l'an 1000, voir Famille d'Apchon.

A la découverte des Apchon, la maison d'Apchon d'après HISTOIRE D'AUVERGNE, voir A la découverte des Apchon.


Site fondation-patrimoine, Château d'Apchon, Wikipedia, Château d'Apchon.














-

-
Page précédente



Les partenaires : Liste des châteaux du Cantal - Les plus beaux châteaux dans le Cantal -

Châteaux du département du Cantal - Châteaux et Monuments du Cantal - Liste des châteaux du Cantal - Généanet Cartes postales -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Les vieux chateaux d'Auvergne. Contact Hébergeur : ovh.com
- -