En noir et blanc, des métiers racontés par leurs ouvriers.
- -
Des métiers racontés - Le vannier, le hottier, le jouguier, le galochier, le sellier-bourrelier, les perleuses, le dinandier, le saigneur, les potiers de terre, les charrons.










Accueil,
des métiers racontés

Des Métiers Racontés
Introduction, avant-propos
Le vannier de Collandres
Le hottier de Queillette
Le jouguier de la Croix Saint-Martin
Le galochier de Langeac
Le sellier-bourrelier d'Aurillac
Les perleuses de Margeride
Le dinandier d'Aurillac
Le saigneur de Moissat-Bas
Les potiers de terre de Ravel
Les charrons d'Auvergne et du Bourbonnais
 
- - -
Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Des métiers racontés par leurs ouvriers.


Des métiers racontés, avant-propos.


Reconsidérer l'activité manuelle.

L'artisan est aujourd'hui l'objet de toutes les sollicitudes, surtout s'il est d'art et de création. Son travail est valorisé dans les discours mais déconsidéré dans les faits.

Pourquoi tout le système scolaire actuel est construit sur l'opposition, intelligence conceptuelle, habileté manuelle. On forme d'une part des esprits aptes à l'abstraction et d'autre part des êtres aptes au travail industriel ou artisanal. L'école n'étant qu'une réduction de la société englobante, ce mode de pensée est celui de la Société Française tout entière.

Y a-t-il moins d'abstraction dans la réalisation d'un panier en noisetier que dans la résolution d'un problème de géométrie. La formule peut choquer. Mais nous souhaitons qu'un jour on puisse découvrir la face cachée de l’Acte Manuel où pensée directrice et réalisation gestuelle sont étroitement associées.

Heureusement, les faits détruisent ce faux dilemme. Beaucoup de gens découvrent à travers le «bricolage», terme ambigu mais commode d'emploi, un nouvel équilibre alors qu'ils pratiquent une vie professionnelle peu enrichissante. Dans une société dominée par le secteur tertiaire, ce retour aux sources de l'homo faber est plus qu'un signe, un avertissement. Déjà des expériences novatrices apparaissent, essayant d'allier une formation culturelle de haut niveau et un apprentissage technique sérieux. Là se formeront peut-être des hommes de métier aptes à affronter les innombrables mutations de l'époque présente.

Être artisan.

Définir le statut de l'homme de métier n'est pas une entreprise facile. Pour beaucoup de personnes, l'artisan reste celui qui travaille à la main. Mais l'introduction des machines est presque aussi vieille que l'humanité, le tour du potier, le treuil des bâtisseurs de cathédrales n'en sont que deux exemples. Le charron ne perd nullement sa qualité d'artisan du moment qu'il utilise la cintreuse, la refouleuse et la perceuse.

Notre réflexion, dans les années à venir et au sein de cette collection portera sur d'autres métiers, moins ancrés dans le passé et à caractère urbain plus affirmé. Nous ne formulons aucune hypothèse de départ pour ne pas enfermer l'analyse. Nous partons de simples constats qui sont des axes de recherche, avec toute la souplesse que cela implique pour nous adapter à une réalité mouvante.

L'artisan est soumis à une véritable agression des technologies nouvelles qui l'obligent à réorienter ses fabrications, à acheter du matériel plus perfectionné, à ré-apprendre des tours de main. Jusqu'où peuvent aller ses possibilités de reconversion.

La concurrence de l'industrie à l'égard de l'artisanat est souvent très sévère. Dès qu'une nouvelle forme apparaît dans un secteur le bâtiment par exemple, elle permet une fabricaation en série et l'abaissement du prix de revient. Certains objets disparaissent ainsi des circuits artisanaux. Le menuisier est-il appelé à devenir un simple poseur de fenêtres industrialisées.

Les rapports entre artisans et clientèle tendent à se modifier rapidement. Le client peut devenir un consommateur, en recherchant le meilleur prix avant la qualité. L'artisan vendrait-il à n'être qu'un simple producteur, Avec tout ce que cela peut sous-entendre de dépersonnalisation de l'objet fini et de la relation humaine.

Beaucoup d'autres thèmes sont encore à approfondir. L'image de l'artisan dans la société contemporaine évolue très vite. Souhaitons qu'il puisse conserver l'essentiel de son statut, une indépendance liée à une totale responsabilité de I 'oeuvre réalisée.













-

-
Page précédente



Les partenaires : Les Métiers de nos Ancêtres - Métiers anciens - Liste des anciens métiers -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des métiers racontés - Le vannier, le hottier, le jouguier, le galochier, le sellier-bourrelier, les perleuses, le dinandier, le saigneur, les potiers de terre, les charrons. Contact Hébergeur : ovh.com
- -